Diversidées

Diversidées

Diversidées / Diversidées  / Le Vivre Ensemble remit en question par le Brexit
brexit vivre ensemble

Le Vivre Ensemble remit en question par le Brexit

Le 23 juin dernier, les Britanniques ont voté pour la sortie de l’Union européenne à 51,9% de voix. Cette victoire du « Leave » au référendum a eu des conséquences pour le moins surprenantes. Plusieurs actes xénophobes ont été enregistrés en seulement trois jours. Des actes qui ont été condamnés par David Cameron Ex-Premier ministre britannique. Quelles conséquences sur le Vivre Ensemble ?

Les actes racistes se multiplient

Parmi les événements les plus marquant de la semaine, la population polonaise du quartier d’Huntingdon dans le centre de Londres a découvert avec stupéfaction et tristesse des tracts à caractère xénophobe dans ses boîtes aux lettres. Ces tracts ont également été distribués à la sortie des écoles. « Quittez l’UE, plus de vermine polonaise ! ».

Les exemples sordides s’accumulent sur les réseaux sociaux, à l’image de ce témoignage donnée par une jeune adolescente noire à la suite d’une agression verbale pour le moins violente : « « Rentre chez toi salope noire. Nous avons voté leave. Il est temps de rendre sa grandeur à l’Angleterre et cela commence en se débarrassant de vous, les Noirs, les Asiatiques et les migrants. » Plus d’une centaine d’actes racistes ont ainsi été enregistrés par le mouvement antiraciste « Far Right Watch ».

Ces actes sont le reflet d’une société où la peur du vivre ensemble est présente et se traduit par des déclarations racistes et xénophobes qui ont en effet toutes pour point commun de prendre le Brexit comme légitimation.

L’effet boule de neige du Brexit

Hormis les actes de xénophobies, le « Brexit » a aussi eu un effet boule de neige. Les demandes pour obtenir un passeport irlandais sont en hausse avec plus de 4000 dossiers enregistrés. Quelques heures après l’annonce du Brexit, Google a annoncé que la recherche « obtenir un passeport irlandais » a enregistré une hausse de 100% en moins de 24 heures. Ca ne laisse en effet rien présager de positif pour le pays.

Qui sont les votants ? Il s’agit surtout de baby-boomers, de seniors qui comptent respectivement 49% et 58% de votants, mais aussi, des membres du parti britannique d’extrême droite. Malheureusement, les jeunes qui représentent 64% de votants en faveur du « remain » devront vivre davantage de temps avec les conséquences du vote que leurs aînés.

Le Royaume-Uni, parviendra-t-il à rester uni et à s’en sortir malgré ce changement ? Seul l’avenir nous le dira. Mais il risque d’être lourd de conséquences et laissera des traces profondes dans les esprits.

Retrouvez d’autres actus sur notre blog : http://www.diversidees.com/blog/

Aucun commentaire

Poster un commentaire