Accueil >Blog

Blog - L’auto-discrimination chez les jeunes issus de l’immigration

<<< retour au blog
07.07.17

L’auto-discrimination chez les jeunes issus de l’immigration

Dans le monde du travail aujourd’hui, la discrimination est une réalité que l’on ne peut nier.
Cependant, la discrimination directe faite par les employeurs n’est plus la seule que l’on peut remarquer. En effet, les jeunes issus de l’immigration ont maintenant intégré un mécanisme d’auto-discrimination.

Comment s’explique l’auto-discrimination ?

Ce mécanisme est dû à des dispositions psychologiques intériorisées par les demandeurs d’emploi.
Ces dispositions psychologiques peuvent s’expliquer par les difficultés des procédures de reconnaissance des diplômes mais également par certains stéréotypes diffusés dans les médias. Le poids de la colonisation repose encore sur certains jeunes et s’avère être un frein dans leur évolution personnelle et professionnelle. Enfin, l’accumulation d’expériences négatives et l’appropriation de celles de leur entourage sont autant de facteurs de blocage pour ceux-ci.

Comment s’exprime cette auto-discrimination ?

Cette auto-discrimination s’explique par certains mécanismes d’évitement, de résignation et de retrait. Cela s’exprime par un fatalisme et par une démotivation qui musellent leurs ambitions et les empêchent d’évoluer.

Quelles sont les conséquences de l’auto-discrimination ?

L’auto-discrimination chez ces jeunes issus de l’immigration entraîne une démoralisation et beaucoup renoncent alors à chercher un travail. D’autres, s’autocensurent et ne s’inscrivent et ne postulent qu’à des formations et des postes sous qualifiés.
La plupart se replient sur leur communauté d’origine et se ferment alors au monde par peur d’être rejetés ou encore migrent vers d’autres pays espérant être mieux acceptés.

Diversidées propose des formations lutte contre les discriminations.
Pour en savoir plus, retrouvez-nous sur ce lien

<<< retour au blog